samedi, septembre 27, 2008

Son cheveu grisant...















Elle : Je m’en vais roupiller dans les bras de l’oreiller, enfin essayer…car seule sans lui, seule une envie demeure…veiller !

Elle-l’autre : Serais-tu un brin amoureuse ? Peut être enfin victime de cette tendre félicité douteuse ?

Elle : Je ne saurais te dépeindre mes sentiments, ni te décrire cette envie folle de farfouiller dans les plis des draps, tenter de chiner un cheveu perdu, une odeur à flairer.

Elle-l’autre : Tu ferais mieux de regarder le plafond et rêvasser. Barbouiller avec de l’encre noir quelques pages écarlates, ou tenter de me conter l’histoire de ce bras douillet…

Elle : Tu sais donc tout…de ce lit qui se souvient, de ce plancher qui se remémore, de tous mes murs en quête de résurgence…tu sais donc tout de ce bras, de ces mains, de ce souffle…

Elle-l’autre : Je n’en sais fichtre rien. Tu me connais, je ne fais que déchiffrer les liens…entre ce sourire narquois quand tu l’aperçois, cet autre à la cigarette pendante, et ces yeux bohémiens quand levant subitement les yeux, te nargue l’étoile du nord.

Elle : Pourquoi diable invoque-tu celui qui par son effluve m’ensorcelle ? J’aurais pu éternellement chercher des cheveux perdus dans mes draps froissés…et me revoilà convoitant l’abime d’un cheveu grisant... dans les méandres de mon imagination.

Elle-l’autre : enivrant l’été, grisonnant le poil…et c’est déjà l’automne.

9 comments:

agharass a dit…

le rôle schizophrène est pétillant de plaisir, un mélange de va et viens digne d'une pièce de théâtre shakespearienne :D

ce cheveu grisant est l'alliance même des saisons, la distillation fatale d'une vie !!

c'est mon premier commentaire et ma premiere venue ici :D

too banal a dit…

Dans la vie, les décisions les plus importantes ne tiennent qu'à un cheveu...

Houdac a dit…

agharass, quel honneur de voir ce pathétique monologue comparé à une pièce du maître ! Je le mets sur le compte de ta première venue ici…généralement on est plus indulgent au commencement de toute relation :)

Too banal, à qui le dis-tu ! D’ailleurs les cheveux grisant et même ceux grisonnant commencent à m’envahir la tête et l’esprit...insciemment !

Enigma a dit…

Sympa le jeu de role entre le moi et l'autre c'est moi :)

Mon premier commentaire mais mon niéme passage par ici pour dire que j'apprécie :D

Houdac a dit…

Enigma, il se fait qu'elle et elle l'autre assument amplement leur schizophrénie...pas moi :)

too banal a dit…

L'important n'est pas dans la couleur des cheveux mais dans ce que tu veux...

Houdac a dit…

Too banal, hmmm je veux me teindre en rousse :)

Yugurta a dit…

S'aliéner son bien voir sur un mur pas si lisse en faisant fi du miroir plissé de ses propres lamentations sans imagination autre que -l'autre qui vous caresse les cheveux de ses doigts de lumière... Toujours sans reproche, jamais blasée...
L'Âme mie de soie lissée encaisse sans broncher nos déboires, nos espoirs... et a fortuori nos désespoirs. Roupiller ? Yes si c pour se "réveiller" aussi sec avec qques roupies et piastres en besace pour visiter chandernagor...

Houdac a dit…

Yugurta, la glace renvoie l’ersatz de cette aliénée qui s’aliène les élans d’une générosité insoupçonnée…elle se fait front en s’enivrant de doux souvenirs amers, à l’image même d’un cheveu splendide qui jamais ne s’étiole car...grisonnant! Un tableau blanc d’années folles qui se gravent sur du marbre…dur dur d’être à la fois schizo et entêtée ! :)

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Hot Sonakshi Sinha, Car Price in India