mercredi, juin 15, 2005

A Assilah j’ai laissé vagabonder un vœu, que je reviendrai chercher en été…



Cette ville fait partie des chemins que je parcours chaque année, à l’instar de Paulo Coelho qui lui empreinte celui de Saint-Jacques-de-Compostelle. J’ai décidé depuis deux ans déjà d’en faire un pèlerinage, pour me ressourcer en couleurs, en air frais et en sons délicats, ou simplement pour aiguiser ma sensibilité qui tend à s’estomper dans le climat pollué et polluant des grandes villes. Cette fois-ci ce ne fût pas mon pèlerinage mais simplement une halte après un week-end au SILT de Tanger.
Je me suis d’abord arrêter à l’atelier ‘dyal drari’, celui de Mouad Lejbari et Mohamed Anzaoui, deux peintres, enfants d’Assilah, qui ont fait leur apprentissage de l’art dans les ateliers d’enfants des premières éditions du festival. J’ai trouvé Mouad en pleine besogne, travaillant d’arrache pieds pour terminer un tableau géant. Nous avons discuté de sa nouvelle tendance et de ses projets d’expositions avant de nous laisser emporter par l’euphorie des souvenirs, les longue soirées chaudes d’Assilah, où l’atelier se muait en espace de festivités, musiques, danses et autres longues discutions animées défilaient sans cesse.
J’ai entrepris ensuite le tour de la petite ville, en commençant pas le café « Zrireq », « Bab lebhar » (porte de la mer), passant devant le palais, l’atelier et faisant une halte à Sidi Kaouiki, le marabout des amoureux d’Assilah. J’ai ensuite rebroussé chemin en m’arrêtant un instant devant la murale d’un peintre colombien qui avait dessiné mes yeux et dansé avec moi sur des rythmes de son pays il y a deux ans déjà…
Un souvenir dense en symboles d’amitié, d’enthousiasme et de vie. Avec une amie, on avait touché de notre sensibilité celle du monde qui, lui, avait affûté par sa beauté la notre.
En revenant de Tanger, sur le chemin de Casablanca, j’ai alors laissé une partie de mes rêves dans les petites ruelles d’Assilah et un sermon de revenir encore et toujours les chercher. Découvrir dans cette tendresse que j’ai pour la ville, l’amitié, l’amour, la bonne ambiance et les souvenirs d’un été pas comme les autres, qui se répétera tous les étés tant que je n’aurais oublié ni mes rêves, ni ces vœux que je laisse errer à mon insu…

PS: Ce texte a été écrit juste après mon retour du SILT, ça fait quelque temps déjà, mais je voulais le partager avec vous car Assilah c'est pour bientôt...j'en rêve, déjà!

15 comments:

slix a dit…

bessa7a ou ra7a...:)

kokopik a dit…

C'est comme si on y était wallah...Embrasse guerbouz pour moi

LI a dit…

Houdac,
Ca me donne encore plus envie d'y aller :)
Merci pour le portrait impressionniste :)

rayhane najib a dit…

سلام
هدي هل سبق ان زريتها في الشتاء؟

Izri a dit…

Merci pour tserkila… Proposes ce post pour le SILT 2006 :)

kb a dit…

Merci houda
pour moi aussi le pélerinage dans cette ville est annuel..j'y ai aussi pas mal de souvenirs dont un est partagé sur mon blog
http://roquinerien.blogspot.com

kb

Houdac a dit…

Désolée pour ce retard, je faisais la prof pendant quelques jours et je pouvais pas laisser languir mes éléves ;)
Slix> Lah ye3tik sa7a...tu veux venir cet été?
Kokopik> y a pas de "comme", il faut le faire...viens aussi :)
Li> siri siri ounti fik ghir lhadra :)
Najib> justement, ce texte je l'avais écrit suite à ma visite d'Asilah en hiver...trop belle!
Izri> en attendant de faire une tserkila dans ton bled...à dos d'âne ;)
KB> ça me fait vraiment plaisir de te retrouver ici parmi mes amis, j'ai eu l'occasion de lire quelques un de tes textes...je te trouve un style et une imagination magnifiques. Reviens souvent!

slix a dit…

makrahtch wellah...

Yamal a dit…

سلاما وبعد
سأعود مرة أخرى لزيارة مدونتك لأتمعن في كتاباتك. فمزيدا من الابداع

Houdac a dit…

Slix> eah...dounya :)
Yamal> reviens quand tu veux (et très souvent si possible :))... tu sais que Halfawin est un film que j'ai apprécié particulièrement...je peux même dire qu'il m'a inspiré L'autre moi même...le Hammam.

Houdac a dit…

Yamal, si tu reviens me rendre visite, ce message est pour toi, je voulais le laisser sur ton blog, mais poster des commentaires n'est actif que pour les membres du blog...
"J'ai fait le tour...enchantant comme espace!
ça ouvre des horizons multiples et surtout je découvre une région que je ne connais que dans les mauvaises blagues ;)"

Izri a dit…

Mer7ba bik a lalla houda, tous les ânes du mon bled sont à ta disposition, en leur tête celui qui "philosopha et mourut, au hammam" :)

Yamal a dit…

تحية طيبة
عودتي الى قراءتك ستتكرر ...لاني اميل الى صف المبدعين...شكرا على الكلمات الرقيقة...هل قرأت
: Les coquelicots de l'oriental ?
Abientôt

Mouna a dit…

Salam ! et Merci a toi !! ca m'a fai enormement plaisir de lire ce billet (tu peux imaginer, je crois !) et ca me donne encore plus envie de decouvrir cette ville et d'en faire a mon tour "mon pelerinage " Tu m'a ouvert drolement l'appetit !!
C'etait a la fois intense et apaisant ce petit tour a Assilah !
J`ai adore ton billet ! Merci encore !
Amicalement !

Anonyme a dit…

salam,bon si ta envi de voir asilah sr un blog va voir xe lui là..... http://zilachis.skyblog.com merci...

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Hot Sonakshi Sinha, Car Price in India