vendredi, avril 15, 2011

Mawazine ou le non-débat culturel au Maroc


Caricature de Bado (Guy Badeaux)

 
Le tollé sur Mawazine  est, aujourd’hui, un débat de forme et non de fond. C’est un non-débat primaire. 

Mon avis d’emblée sur le sujet est : 

Non à l’organisation de Mawazine cette année, pour et seulement pour financer l’alternative culturelle dont le chantier devrait commencer maintenant pour accompagner les changements démocratiques auxquels on aspire pour ce Maroc. Si révolution ou évolution, elles doivent aussi être culturelles. 

Oui à l’organisation de Mawazine, s’il n y’a pas l’alternative ou, pour la nommer, une stratégie culturelle.

Le débat devrait être donc plutôt : Quand allons-nous au Maroc se pencher sur la chose culturelle qui est une des fondamentaux de la chose publique. 

Le pourquoi. 

Tout changement démocratique, nous le savons tous, ne sera complet sans une stratégie culturelle adéquate !
Tout d’abord un constat : l’activité culturelle aujourd’hui au Maroc s’apparente principalement, saufs rares exceptions, à de l’événementiel. On est principalement dans la culture du divertissement. 

Il va s’en dire que les initiatives culturelles, personnelles ou associatives, on vu un essor intéressant ces dernières années,  mais ceci n’est pas le propos. Les initiatives indépendantes ne remplacent en aucun cas une véritable stratégie culturelle de l’état.  

Regardons de plus près, donc, ce que l’état Marocain offre comme service culturel au marocains.
Les statiques, comme pour beaucoup de secteurs de la vie publique au Maroc, n’étant pas disponibles, ou difficile d’accès, je me suis attelée à la tâche de répertorier toutes les actions culturelles du ministère (actions communiquées sur le site) depuis le début de l’année 2011. 

Le graphe ci-dessus est le résultat de cette tâche, tout compte (des activités) fait, très simple. Ce graphe représente donc approximativement l’activité culturelle sur une année.
Commentaires sur la réalisation de ce graphe :
  • Les chiffres sont la somme des activités nationales et régionales.
  • Les activités recensées jusqu’à aujourd’hui sont multipliée par 4 pour un forecast sur l’année.
  • Les chiffres ont été multipliés par 5 et donc une marge d’erreur positive de 500% (sic !)



Voyons voir un peu ce que les chiffres nous racontent : 

  • 740 activités culturelles serait organisées par le ministère de la culture et ses succursales régionales par an, dans tout le Maroc.
  • En supposant que chaque activité dure en moyenne une demi- journée (12h), et qu’à chaque événement assistent en moyenne 500 citoyens différents à chaque fois, alors 1% de l’année d’un marocain est une activité culturelle fournie par le ministère en charge !
  • Les chiffres ont été gonflés à souhait pour arriver à ce minuscule 1% ou 2h30min d’événements culturels par citoyen, par an !
Bref, ces chiffres illustrent, ou mieux, caricaturent bien le débat de fond que nous peinons encore à faire.

Ne parlons surtout pas de nos musées, nos droits d’auteur musicaux, nos monuments historiques, nos archives et bibliothèques, nos théâtres et compagnies de théâtre, de chorégraphie, subventionnées, notre production et diffusion cinématographique, nos sales de cinéma, nos livres, nos maisons d’édition, nos librairies, nos écoles d’art et de culture, nos animateurs culturels, nos professionnels de la culture…

Non, ne parlons pas de tout ça, parlons juste de l’activité événementielle culturelle…

Et oui, si Mawazine nous permet aujourd’hui de gonfler encore plus les chiffres, de doter notre palmarès culturel de quelques minutes faciles mais précieuse (pour qui ?), allons y ! On n’a toujours pas d’alternative, n’est ce pas Monsieur le Ministre ?

Pour vous amusez un peu, et comprendre à quel point aujourd’hui Mawazine est important, lisez, si ce n’est pour la conscience, pour le plaisir, ces quelques chiffres de nos voisins (linguistiques) les plus éloignés proches.

13 comments:

rafie a dit…

Le budget culturel de tout pays qui soutient la création artistique passe par le financement public, c'est une obligation constitutionnelle. Il se trouve que des organismes publics, comme l'ONCF, RAM, CDG et autres, communiquent, autour. Croyiez-vous que le festival de la BD en France, par exemple est financé par Disney? Et quid de celui de Cannes et de toutes les manifs qui encouragent la création artistique qui ont besoin d'un miroir pour faire vivre leur image de clowns de bon sens. Je ne suis ni défendeur , ni pourfendeur, mais juste un observateur, irrité, contre les frustrés qui attaquent juste pour se créer un contexte de circonstance, sur les réseaux sociaux, Merci google Adsense, tu fais le printemps arable, sans le savoir et attribues des clics payants. Mawazine est une réussite, ne serait-ce que pour le fait, que ce festival fait une "Communication" positive du Maroc, quand certains cherchent à nous limiter à une populace de pauvres, à la vindicte populiste, archaïque, rétrograde et à contre sens. A la rigueur, nous devons interdire aussi, l'implication de nos enfants dans des festivals d'étudiants, qui s'expriment, sous prétexte, que c'est sponsorisé par un organisme public, en l'occurrence, le ministère de l'éducation nationale.
Rafie… Deux pois, 2 mesures!

Houdac a dit…

Rafie - je pense que tu as fais une lecture, hmmm comment dire, volatile!
Je ne vois pas le rapport de ton commentaire avec mon point de vue.

Houdac a dit…

Et j'ajoute si c'est ta position générale par rapport à Mawazine, il suffit juste de le spécifier, c'est espace reste libre pour tout commentaire, sauf que la pratique des blogs (autant que je sache) stipule qu'on commente le texte d'abord et qu'on rajoute s'il y a lieu d'autres building blocks à l'idée exprimée.
Sinon ça devient de la réaction à chaud, émotionelle et donc non rationelle.
Merci pour ta compréhension.

rafie a dit…

Tu as oublié "passionnel" en plus de rationnel et émotionnel... Ceci-dit, merci d'avoir mes propos, avec autant de volatilité, que tu as pensé, que j'ai déployé à lire ton billet. sur ce point, au moins, nous somme quitte. Pour les reste, je ne "sur-commenterai" pas ton commentaire, je dirai juste, que j'ai émis, un point de vue ;) Pas un poing de vu!(le terme commentaire, c'est blogspot ou le la palteforme qui le dicte, pour moi, c'est une une réaction) C'est mon droit, je crois de contribuer, chez-toi, comme je l'entends, du moins, c'est ce à quoi, tu m'as habitué, depuis que je te connais, par blogs interposés. Merci pour ton jugement, la prochaine fois,je tournerai mon laptop 7 fois autour de ma table, avant de me pro... énoncer!
Rafie...Il préfère parler d'amours

Houdac a dit…

hmm maintenant c'est vraiment passionnel :)
J'ai relu ta réaction et les suivantes, j'arrive toujours pas à trouver le lien avec mon post, je le trouverais peut être avec d'autres 'réactions' par rapport à Mawazine, mais ce n'est pas le propos ici, est-ce tu au moins d'accord sur ce point?
Eh oui monsieur, tu peux t'exprimer comme tu veux (et moi aussi d'ailleurs ;)).
Parlons d'amour alors: J'AIME la culture, toute, et pas seulement le divertissement! voilà c'est dit :)

passiondcrire a dit…

J'ai toujours pensé que la culture quelle que soit sa forme n a pas de prix.
Le journal les echos http://www.lesechos.ma/component/content/article/12-culture/7293-mawazine-joue-la-transparence.html
annonce que le budget global de Mawazine s’élève à 62 MDH, dont 6 % provenant de subventions publiques.
Si la polémique tourne autour des deniers publiques , alors qu'on supprime un chanteur international et qu on rembourse l'état. Mais c'est infaisable. Alors pour les prochains , que Mawazine ne demande pas de sponsoring à l'état.
Depuis quelques années , nous avons quelques festivals de renom.
Mawazine , j y vais parce que c est gratuit. Oui il y a aussi des places payantes , mais ce n est pas pour ma poche.
Au lieu de s'attaquer aux deniers publiques , je trouve plus utile de demander à ce que nos artistes marocains soient mieux payes par le festival.
Quand on voit que certains groupes marcains reçoivent 15 000 dhs , alors que kenny west 10 000 000 dhs , là il y a une réclamation légitime à faire.
Jazzablanca est un festival payant , et les prix ne sont pas donnés , encore une fois , pour ma poche. C'est plus un festival frustrateur.
Il y a certes matières à réflexion, espérons que les organisateurs feront une meilleurs répartitions pour nos artistes marocains.
Et puis en dehors de Mawazine , fes , essaouira , agadir , qu'avons nous en dehors des moussems qui souffrent d'une non communication flagrante et difficile d'accès.

Le festival Mawazine quoiqu'on en dise , à travers sa programmation nous donne quelques heures d'évasion, pour oublier le quotidien. Et pour ce moment , j'estime que le budget n'est pas à prendre en compte. Et comme tu dis , nous demeurons les parents pauvres de la culture.

biterkas a dit…

(Je ne suis ni défendeur , ni pourfendeur, mais juste un observateur, irrité, contre les frustrés qui attaquent juste pour se créer un contexte de circonstance, sur les réseaux sociaux)

Le placard de 2M n'est pas du tout épanouissant à ce que je constate. On mettra cette ineptie relevant d'une opinion minoritaire sur le dos de la mauvaise "météo".

Thanks pour le graphe pertinent meme si pour obtenir des chiffres significatifs il a fallu multiplier par la main de fadma

Houdac a dit…

Passiondcrire, franchement je trouve le débat sur Mawazine une vrai mascarade, ce n'est pas un débat sur la culture mais sur la gouvernance, l'égo, le relationnel, le divertissement, peut être même sur une partie infinitésimale de la culture, mais ce n'est pas un débat culturel. Aujourd'hui l'urgence c'est d'inscrire la culture comme composante majeure du projet de société marocaine. C'est le vrai débat je pense.

Houdac a dit…

biterkas, les chiffres? :) C'est une caricature ;)

rafie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
rafie a dit…

Pour ta gouverne, le seul qui soit au "placard" biterkas, c'est toi l'anonyme. Si tu étais, un temps soit peu, au fait de la réalité en général, et de l'actualité, en particulier, tu aurais eu vent de ce qui se passe! J'ai parlé de placard dans des commentaires de blogs amis, c'était il y a des lustres, à l'époque, c'était juste une allusion. Maintenant, je considère que c'est une attaque dirigée, contre moi, personnellement, ma puce! Ce qui ne sert pas ta cause. La prochaine fois que tu voudras t'adresser à moi, je suis joignable sur mon blog (clique sur moi), à 2M (02522667300) ou sur mon portable (0650250251). Moi, je n'ai rien à cacher, et toi? en fait, je m'en contre balance! Keep anonymous, Rien à cirer! :D
Rafie... Marre de cette nana là!

biterkas a dit…

Oui c'était une attaque contre ta morve dégoulinante et imbibée par le démon de midi. Il faut savoir encaisser quand on se met à répandre des calomnies sur celles et ceux qui ont envie que leur pays progresse.

Ta génération n'a rien foutu, laisse les suivantes essayer de faire quelque chose. Le Maroc n'est pas à toi tout seul.

Je ne sais pas pourquoi tu rapportes le problème aux nanas. Bizarre ton histoire. Une analyse te fera du bien probablement.

kb a dit…

La culture à ses promoteurs, chose qui fait grandement défaut à la notre dont les « mwaline chkara » n’en mesurent pas encore toute la portée rentable…
Je pense à faire payer la visite de mes précieux bijoux de famille tiens !…ben oué, le premier arrivé le premier servi…:)))

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Hot Sonakshi Sinha, Car Price in India