lundi, décembre 05, 2005

Une nuit d'épines


Des roses noirs, des scorpions et la solitude

Je crie, je hurle, j’invoque paix et quiétude

Dans ce crépuscule de la nuit

Seule attendant l’aurore

Une lassitude qui s’ennui

Et des cauchemars, l’horreur !

Un œil renonce, sommeil qu’il prélude

L’autre se révolte, cruel, sans mansuétude

Le premier rayon surgit

L’âme s’épuise et du corps

Une larme hagarde fuit

Célébrant le rêve mort

Au réveil, les épines de cette nuit cruelle et rude

M’écorchent encore ce cœur vif, rempli de solitude

5 comments:

laroussi a dit…

Pour la première fois de l'histoire de ce blog, j'aurai le privilège d'être le premier commnentateur. En vérité, je n'aime jamais être le premlier. Partout. Même à l'école, je n'aimais être le premier. Et quand ça m'arrivait, souvent d'ailleurs, j'en étais presque malheureux. Et triste. Et seul. Eh oui, car les premiers sont seuls. Parce qu'ils sont les seuls à être les premiers.Et ça, ça s'appelle : "la solitude des premiers".
ML...Premier malgré lui

LI a dit…

Salam houda,
Tu cries avec lassitude :)
Et c'est sûr que ça fatigue :p
Bravo encore une fois,

laseine a dit…

L'âme s'épuise du corps ! Qu'elle s'en débarasse.
Mille et une nuits d'épines plus une, celle qui n'est pas parmi les mille et une ne peuvent rien contre ton âme.

atmani a dit…

جميل..حقيقي ..ورائع.... قلتُ دوما أن عذابات الروح تعطي أجمل الأشعار...حزنك مقدس وباهر..
لقد كتبت نصا شعريا بعنوان : كاميليا.. آمل أن تقرئيه في مدونتي لأن رأيك يهمني

hanane a dit…

tjrs un plaisir de te lire.

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Hot Sonakshi Sinha, Car Price in India