mardi, novembre 22, 2005

Paulo Coelho : Chaque onze minutes un chemin se fait tracer...


Mon "Onze minutes"...signé!

Je l’ai vu pour la première fois à Casablanca. Dans une salle archicomble où un bon nombre de l’assistance restait debout pour manque de chaises, il s’est levé, a tendu la main vers ce public avide de le connaître enfin après s’être reconnu dans ses livres, et a dit dans son français hésitant « d’abord, je vois qu’il y a beaucoup de monde qui reste debout, alors qu’il y a une petite place ici (et il montre les trois fauteuils vides dont il en occupait un avant de se lever), je vous invite donc à venir vous asseoir ici à mes côtés, car comme vous voyez, je suis chétif et je n’occuperai pas autant de place » …

Zone de Texte: CitationsNous en avons tous rit. Il y en a qui se sont précipités pour occuper les places sur l’estrade, devant les yeux ébahis du ministre de la culture. Je n’avais pas de place non plus, mais j’étais lente à réagir, toujours fascinée pas ce grand homme de la littérature mondiale, si humble et tellement attachant.

Il a parlé de choses ordinaires, sur sa vie, ses débuts dans la littérature et la force qui l’a toujours animée pour rêver et faire rêver les autres, les inciter encore et toujours à suivre leur quête personnelle et à livrer le Bon Combat.

De Paulo j’avais commencé par lire « l’Alchimiste » où j’ai eu un plaisir immense à suivre Santiago le berger de son Andalousie natale jusqu’à une oasis dans le désert égyptien à la recherche d’un alchimiste qui lui indiquerait l’emplacement de son trésor. Une belle épopée où les leçons de la vie que nous recevons tous chaque jour, deviennent ostensibles, signes et guides sur notre chemin de son apprentissage. « Véroniqua décide de mourir », « Sur le bord et la rivière Piedra, je me suis assise et j’ai pleuré », « Onze minutes » et tout dernièrement « Le pèlerin de Compostelle » autant de petites merveilles que j’ai consommées sans modération…

Paulo est lui-même un délicieux personnage, aussi spirituel et profond que peuvent l’être ses livre, avec un sens de l’humour et une sorte de simplicité enthousiasmants.

Assiégé par des dizaines de fans venus lui rendre hommage, j’ai réussi tout de même à avoir sa signature sur « Onze minute », un livre sur une prostituée qui vous enseigne l’Amour, et non les amours. Un jour, je montrerai le livre à mes enfants, fière comme une dinde, en leur disant qu’un des écrivains les plus lu dans le 20ème siècle, celui qui a été le plus traduit, l’Alchimiste ayant été traduit dans 58 langues, un record, m’a laissé une petite empreinte et un doux souvenir pour toute la vie. Ceci, bien sûr, si la page signée résistait aux intempéries du temps et de mes relectures acharnées…

25 comments:

Amine a dit…

Hello Hache,
Lucky you!
J'aime beaucoup Coelho (pas encore lu le Pélerin de Compostelle), l'ai découvert comme bcp avec l'Alchimiste... mais je m'interoge souvent: ce succèes planétaire est-il mérité?
Je pense qu'il a eu la chance d'être porté sur le devant de la scène àa un moment donné. Je pense à un auteur comme Gabriel Garcia Marquez, dont les écrits mériteraient (ms c'est forcément subjectif) bien plus d'attention que Coelho... non?
Comment il est en "live"? Charisme? Présence? J'ai une idée tellement haute des écrivaisn que je reste souvet sur ma faim, voire même déçu, qd je les rencontre...

Houdac a dit…

Tu as sans doute Amine...
Marquez est à mon sens bcp plus intéressant. D'ailleurs, Coelho n'a jamais été prix Nobel ;)
J'ai lu quelques livres de Marquez et à chaque fois...je sors avec la conclusion "finalement c'est pas donné à tout le monde d'être écrivain" ;)

Bluesman a dit…

سلام
الكتاب الذي عليه اهداء لا قيمة له رغم اننا نعثر في بعض الاحيان علي كتب مهداة في الجوطية
بشكل عام كتاب امريكا اللاثينية يقدمون لنا تجارب فريدة بالرغم من اننا نمر دائما عبر فرنسا والتي تسلط الضوء فقط علي بعض منهم

atmani a dit…

سررت بقراءة مدونتك عن كاتب سبق أن اشتركت وإياك في الإعجاب بروايته الأخيرة 11 دقيقة .
أنا لآ أحب أن أرى الكتاب في حضرة الوزراء. أفضل أن ألقاهم في مكتبة أو مقهي أو أي مكان لا يتنفس فيه رسميون .
لم أفهم جيدا تعليق نجيب .الجزء الأول منه مفهوم بل حقيقي، ولكن باولو كويلو وصلنا عن طريق الإسبانية فقد ترجم أول ما ترجم إليها .أما فرنسا فبظني فهي آخر من اهتم به . نصوص كويلو تظهر متزامنة بين البرتغالية والأنجليزية . على كل فإن عظمة كويلو أكبر بكثير من أنف فرنسا ، وفضول سفيرها بالمغرب .وإشارة نجيب ربما توخت الإشارة إلى السلطة التي صارت لسفير فرنسا على وزارة الثقافة"المغربية".

GarAmud a dit…

Bonsoir,
jusqu'il y a peu, je croyais que l'homme était un prix noble ... eh oui ... son succès était tel que ...

Bluesman a dit…

سلام
الدكتور العثماني: ما أردت قوله ان ارتباط مطالعة العديد من المغاربة باللغة الفرنسية تجعلهم سجيني أهواء الترجمة الفرنسية
مثال بسيط عدم معرفتنا الشيء الكثير عن الادب الاسكندنافي
اضافة بسيط هناك كذلك كتاب جميل جدا لكويلهو يحمل عنوان مكتوب لا تتم الاشارة اليه كثيرا

hujaina a dit…

salam

ravi d'apprendre des nouvelle literaire. je lirai un jours ces livres. merci hache.
ca doit faire un beau sentiment d'avoire cette otographe.

Larbi a dit…

tiens douda t’as oublié de citer Le Zahir.

J’ai jamais lu Paulo mais j'offre régulièrement ses livres. Il paraît que tout le monde aime et personne ne sait pourquoi !

Je sais pas si c’est vrai ou non, mais j’ai entendu dire que l’auteur a choisit le titre « onze minutes » en référence à la durée moyenne d’un rapport sexuel chez les êtres humaines. Est-ce vrai ?

lebaroude a dit…

Paulo Coelho est un excellent écrivain "populaire".
Ses livres sont d'une grande sensibilité et finesse mais il ne faut pas faire de lui un "Guide spirituel".
L'histoire de l'Alchimiste, qui a fait sa gloire, est une adaptation d'un des contes des Milles et Une Nuit.
toutefois, tu as eu de la chance de le rencontrer Houda. Toutes ses apparitions dans les médias laissent deviner un homme de grande qualité.

laseine a dit…

Rien à dire de plus sur Coelho mais j'adore le mexicain Alberto Ruy Sanchez fasciné par Essaouira, dont les romans sont absolument à lire :
> Le Visage de l'air (Los nombres del aire) - traduit en arabe par Fatiha Benlabbah
> Les Lèvres de l'Eau (En los labios del agua)
> La Peau de la terre (Los jardinos secretos de Mogador)

Houdac a dit…

Bluesman> mesmoum ! :) L’important je l’avoue ce n’est pas d’avoir un livre signé mais de le lire.

Atmani> Je ne lis ni l’espagnol, ni le portugais, mais le jour où j’apprendrais l’espagnol (oui oui ça va arriver) je vais relire les livres de Marquez d’abord et ensuite de Coelho…c’est dire que le français dans ce cas n’est pas vraiment un choix… je pense effectivement que les livres perdent un peu de leur âme quand ils sont traduits quoique les traductions sont souvent excellentes. Tiens, je me demande quel effet aura sur moi une lecture de Dostoeivski en russe !

Garamud> Marguez en 1982…mais Coelho devrait peut être attendre un peu…en tout cas il figure bien dans le Guinness comme étant l’écrivain le plus traduit.

Bluesman> Mektoub se trouve bien dans les librairies…il suffit d’aller le chercher, il est disponible aussi bien en français qu’en arabe. Je ne l’ai pas lu, mais j’en ai bcp entendu parlé.

Hujaina> bah alors « l’alchimiste » pour commencer ;)

Larbi> il y a un ‘onze minute’ qui t’attend toujours chez moi ;) eh oui, les onze minutes c’est la durée d’un rapport sexuel chez Maria avant qu’elle ne découvre ce qu’est l’amour.

Labaroude> c’est plaisant de lire ses livres, mais aller jusqu’à le prendre pour un guide spirituel ? hmmm…c’est pas pour moi en tout cas…quoiqu’on puisse être séduits par les pratiques du « Pèlerin de Compostelle » ;)

Laseine> Je ne connais pas cet écrivain…mais je m’exécute, je vais chercher un de ses livres (à mois que tu m’en offre un :) … non je rigole…quoique…)

lebaroude a dit…

Hache> C'est ce qui m'agece le plus avec Paulo Coelho : les gens (souvent des minettes) qui s'exclament "L'Alchimiste a changé ma vie"...Et puis quoi encore?!

LI a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
LI a dit…

Salam houda, j'ai lu Coelho et j'ai adoré. Il a une façon originale de présenter la méditation humaine il est très proche de ses personnages, so ses oeuvres ne font pas que narer ses histoires, ils font reflechir tout cours sur la nature humaine :). Ca donne goût à la philo et là je siterai "Le démon et mademoiselle Prym" un véritable traité du bien et du mal.
Que je vous conseille d'ailleurs.

Amine a dit…

3 petits commentaires:
1. Je rejoins lebaroude : cela me laisse toujours perplexe de voir les gens s'extasier devant l'oeuvre de Coelho... C effectivement un très bon conteur, mais il ne laissera pas forcément une trace indélébile dans l'Histoire de la littérature... dans le Guinesss oui...... Le succès de Coelho me rappelle, même s'il surfe sur un autre registre, la résussite acutlle de Marc Lévy... il y en a bcp dont la vie a été "bouleversée" par Levy aussi... mais pour moi ...c'est du petit lait... :-)
2. S'il y en a qui apprécient l'effet "je suis sur un nuage" que peut susciter la lecture de Coelho, je pense que la lecture d'un seul poème de Pablo Neruda (dont la poésie également fait flotter le lecteur dans une rêverie légère) a le même effet... et c'est plus rapide à lire... :-)
3. Enfin, je ne connais pas (encore) non plus Alberto Ruy Sanchez, mais pour les adeptes des auteurs sud- et centre-américains, je ne peux que vous suggérer un merveilleux roman que je relis de temps à autres par bribes: La Douleur Du Dollar, de la cubaine Zoé Valdès... un petit régal...

Allez va pour un quatrième: cela m'a fait pensé à Mario Puzo (ché pas pourkoi d'1 coup). Lorsque Le Parrain est paru, c'est devenu très vite le roman le plus vendu au monde et ce pendant de longues années... a chacun son heure de "gloire"... ou de ventes record...

Tima a dit…

Salut Hache,
On revient toujours pas après une tel rencontre moi aussi j'ai déjà rencontré Paulo à casa aussi l'année dernière et c’était pour la signature de la version arabe de l'Achimiste adorable et drôle j’en ai gardé un excellent souvenir.
Et c'était dans un cadre vraiment intime et très amicale on lui posait des questions il lançait des blagues j’avais adoré.
Puis avant de me signé mon livre je lui ai dit vous savez Mr coelho qu'on est né le même jour (24 août) il me fait avec un sourire adorable "tiens vous faite pas votre age:)".
Bef je l'aimais bien je l'ai aimé plus après l'avoir rencontrer.
Lebaroude/ désolée de te decevoir mais l'alchimiste a changait ma vie :) somehow we always need something, somebody to show u the road even if it’s a book a simple book.
http://tima.blogspirit.com/archive/2005/07/18/i-see-him-another-time-i’ll-be-done.html#comments

Mchicha a dit…

salut Houdac !
Je n'ai lu aucun de ses livres .. mais ça ne tardera !
MERCI ...

meriem a dit…

je vais être complètement hors sujet mais bon :
"je soussignée, meriem , demande la présidence effective du fan club de celui que tu sais, pour les 21 dhs on s'arrangeras plus tard tu m'fais crédit "
;)

Sanaa a dit…

Je ne peux rien rajouter après tt ce qui a été dit. Effectivement, je pense qu'il y'a parfois des phénomènes médiatiques qui place un écrivain sur un piedestal. ceci dit, effectivement, la lecture de Paulo Coelho est un vrai plaisir.
Pour revenir à l'histoire de la traduction, je crois que, aussi bonne que puisse être cette dernière, elle ne reproduira jamais la beauté du texte original. Je me rappelle avoir lu, qd j'étais très jeune, "la mère" de Maxime Gorki, en arabe. Plus tard quand je l'ai lu en français, j'avais l'impression de lire un roman different. Je me demande justement ce que ça me fera de le relire en russe, de lire Marquez en espagnol. A titre d'exemple, j'ai eu l'occasion de lire Mahmoud Darwich et nizar kabbani en français, et c'est pas du tt aussi beau qu'en arabe. A l'époque, j'avais dit: y'a pas plus beau que la langue arabe pour dire de la poésie. Mnt, je comprends que tt simplement, la beauté du texte original, ses images et ses intéprétations n'ont d'égale que ds la langue d'origine...
Amine, tu as raison, les pomes de Pablo Neruda sont magnifiques

Kamal a dit…

Je n'ai rien à dire... Juste que je réclame haut et fort un peu d'effort de ta part pour que plus de gens profitent de ton talent pour dire/écrire les choses...
Combien de fois faut-il te dire de te pencher (un ti chouya) sérieusement sur un projet...

C'est tout.
Merci :)

atmani a dit…

صباح الخير هدى ،
تعرفين أن أكثر ما أسعدني اكتشاف أن المدوناتيين المغاربة قراء أذكياء فعلا . وفي اعتقادي فإن ما يميز المدوناتيين المغاربة هذا التعدد في المشارب والميول .فعلا إن ما تراكم من تعليقات على تدوينتك يسعف على إنجاز بحث حول تلقي باولو كويلو .
دامت لك القدرة على القراءة مازموزيل هدى

Houdac a dit…

Lebaroude> Je ne vois pas en quoi l’Alchimiste pourrait changer une vie…sachant que ce que Paolo raconte dans ce livre, on le sait tous et ce cher Coelho ne fait que le ressortir…je préfère dire dans ce cas que c’est Socrate qui a changé nos vies à tous ;)

LI> Je ne l’ai pas lu…mais j’ai eu des échos d’une certaine Tif :)

Amine>hmmm…mais pourquoi tu parles de lui ? tu me donnes des envies de laisser tomber tout ce que j’ai sous la main pour aller me délecter à la lecture d’un poème de Neruda (d’amour de préférence :))

Tima> il se pourrait finalement qu’on ait assisté à la même rencontre avec Coelho…mais dis donc, il a changé ta vie comment ce livre finalement ?

Mchicha> J’ai bcp aimé ses livres, « onze minutes » particulièrement…et je pense qu’il vaut mieux tard que jamais pour commencer ;)

Meriem> ok…mais je veux mes sous d’abord. Je n’ai pas investi dans ce fan club pour rien :p

Sanaa> Concernant la traduction, c’est vrai que la plus belle des traduction ne peut ressortir toute la beauté d’un livre lu dans sa langue originale. Ceci dit, il y a des traducteurs qui font un travail magnifique, ce n’est pas seulement un travail de traduction, mais c’est un véritable travail littéraire et ils sont souvent aussi doués que l’écrivain qui pondu le livre lui-même…

Kamal> amrak ya…kamal :)

Atmani> Tu as tout à fait raison. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de constater les qualité des commentaires écrits sur ce blog…je trouve mes lecteur tellement cultivés et fins dans leurs pensées que ça ne fait que m’inciter à écrire encore et encore…

medlykos a dit…

Ca fait un bout de temps que je me dis que je vais lire du coelho, ton post m'a donné envie de passer à l'acte, je t'en remercie :)

POur Paulo, c'est une personne très sympa, en plus de son talent d'écrivain, il avait aussi composé plein de ballades brésiliennes...
Ce mec est un vrai alchimiste :)

Anonyme a dit…

QUE FAITES VOUS DE L'OEUVRE DE DIEU LE TOUT PUISSANT

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je vous encourage à rejoindre le fan-club officiel français de Paulo Coelho : http://fr.groups.yahoo.com/group/paulocoelho
et à faire un tour sur le blog du fan club : http://pcfcf.canalblog.com

A bientôt
Michel HUBERT
Président du fan club officiel français de Paulo Coelho

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Hot Sonakshi Sinha, Car Price in India